logo Slowy

La soie : une matière naturelle mais éthique ?

La soie est une matière naturelle appartenant à la famille des fibres animales. Ce textile doux et léger est fabriqué grâce aux larves de Bombyx mori et à leur chrysalide. L’origine naturelle de la soie pourrait faire penser que cette matière est écologique et éthique : cependant, certains modes de production des fibres sont contraires au respect des vers à soie et donc contraires à une mode éthique.
Soie : une matière naturelle mais pas éthique

Définition et mode de fabrication de la soie

La soie peut être produite de deux façons : le premier type d’exploitation vise à fabriquer de la soie sauvage naturelle dont le mode de production est responsable, car les chenilles vivent en liberté. Les cocons sont récoltés dans les forêts, il n’y a pas d’élevage.
Malheureusement, cette méthode ne garantit pas un rendement suffisant pour les entreprises mondialement commercialisées voulant réaliser un chiffre d'affaires toujours plus gros.

C’est dans ce but qu’à été créée la sériculture, une méthode qui se décompose en plusieurs parties : 
  • L’élevage des larves de Bombyx sur des mûriers, forcées à produire de la soie de culture dans des quantités massives.
  • L’extraction de la soie du cocon en ébouillantant les larves avec de la vapeur d’eau ou un gaz toxique. Il faut 15 chrysalides pour obtenir 1 gramme de fil de soie.
  • La récupération des fils de soie et le tissage des vêtements.

Soie : aspect, matière et entretien

Aspect et différentes matières de la soie 

Au toucher, la soie est douce, légère et délicate tandis que sa matière procure élasticité, infroissabilité et résistance : un aspect luxueux qui joue en sa faveur. Sa couleur naturelle est crème ou jaune avec un rendu mat.

Sa matière permet une absorption rapide de l’humidité et des colorants utilisés pour sa teinture. Les vêtements en soie permettent de réguler la température du corps.

On utilise la soie pour confectionner de nombreux types de vêtements ou textiles : robes, jupes, chemises, foulards, taies d’oreillers, draps, broderies, rubans, sous-vêtements, robe de mariée, kimonos… Elle est parfois pure ou mélangée à d’autres matières textiles. L’industrie de la haute-couture raffole des tissus en soie. On peut aussi retrouver la soie sur du tissu d’ameublement et de la tapisserie. 

Dans l’industrie textile, il existe différents types de tissus de soies : 
  • La soie sauvage (récoltée naturellement et non modifiée ensuite par l’industrie).
  • Le taffetas de soie (un tissu sec et granuleux utilisé pour la confection de robes).
  • La mousseline de soie (souvent utilisée pour créer des foulards légers et transparents).
  • L’organza de soie (texture rigide pouvant servir à la création des robes de mariées).
  • La soie pongée (pouvant servir à la confection de foulards ou de doublures de vêtements).
  • La soie twill (une matière souple et facile à modeler, beaucoup utilisée par Hermès pour le célèbre carré de soie).
  • Le satin de soie (un tissu lourd et élégant notamment utilisé pour la lingerie féminine).
  • Le crêpe de soie (un tissu opaque à la texture douce dont l’usage est varié).

Comment entretenir ses vêtements en soie

La soie est une matière extrêmement fragile. Si vous ne savez pas comment laver vos vêtements en soie, commencez par lire l’étiquette : vous saurez si le lavage à la main est obligatoire ou pas. S’il ne l’est pas, privilégiez un lavage en machine à 30 degrés maximum sans aucun ajout de produits tels que l’adoucissant ou le blanchissant.
N’essorez pas le vêtement et ne le mettez pas à sécher près d’un radiateur.
Si vous devez le repasser, faites-le à très basse température.

La soie est-elle éco-responsable ?

Le mode de production intensif de la soie de nos jours n’est pas éco-responsable : utilisation de pesticides, d’engrais et autres produits chimiques, conditions déplorables pour les travailleurs, d'étouffement cruel des larves encore vivantes… La production de masse pousse les producteurs de soie à utiliser des méthodes toujours plus abusives pour récolter de grandes quantités de soie, au détriment du bien humain, animal et terrestre. De plus, les nombreuses déforestations mettent en péril l’habitat naturel des larves de Bombyx.

Acheter de la soie tout en respectant la planète, c’est possible

Bon à savoir
Si vous souhaitez acheter de la soie, renseignez-vous sur le mode de production des vêtements ainsi que sur les labels existants. Heureusement, certaines marques labellisées ne pratiquent pas l’ébouillantage des larves : cependant, elle requiert une méthode d’extraction coûteuse qui fera grimper le prix de vos vêtements, mais cela en vaut la peine. Les cultures biologiques sont-elles aussi à privilégier pour éviter l’utilisation d’engrais et de pesticides.
Il existe également des alternatives à la soie :

La soie d’araignée

La soie d'araignée est un textile biodégradable. Les araignées ne sont pas maltraitées pendant les processus d’élevage, d’extraction et de tissage de la soie.

La fibre de lyocell

Le Lyocell est une matière aussi appelée soie artificielle et écologique dont le toucher est soyeux et dont la production, faite en Europe, est respectueuse de l’environnement.