logo Slowy

PETA : un label qui lutte pour le droit des animaux

Vous avez sûrement déjà entendu parler de “vêtements vegan” : c’est quand les vêtements que vous portez ne contiennent aucune matière d’origine animale et n’ont pas fait l’objet d’une expérimentation animale. Le problème de ces matières, même si elles appartiennent à la catégorie des fibres naturelles, c’est que souvent les animaux souffrent pour qu’on les obtienne : (élevages de masse, maltraitance, exécutions violentes…).
Pour une mode éthique basée sur des vêtements vegan, vous pouvez vous tourner vers les textiles labellisés PETA (People for the Ethical Treatment of Animal).
Peta (People for the Ethical Treatment of Animal) : le label des vetements Vegan

La différence entre le droit des animaux et la protection animale

L’organisme PETA ne fait pas de différence entre les droits humains et les droits des animaux : le mot vegan signifie que rien n’est en rapport avec l’animal, que cela soit dans l’alimentation, l’habillement, les expériences, le maquillage, le loisir… Le label estime qu’on ne doit pas utiliser les animaux pour assouvir nos plaisirs, car cela amène souvent à des situations de souffrance pour ces derniers. Lorsqu’on parle de protection animale, la notion de bien-être animal est présente mais cela n’empêche pas l’être humain d’arriver à ses fins. Par exemple, on peut parler de “protection animale” lorsqu’une vache a été tuée dans un abattoir “sans souffrir” pour créer un steack haché. 

Le label défend la cause animale et refuse les produits testés sur les animaux.

Les critères de certification du label PETA

Bon à savoir
La labellisation PETA est plutôt simple à comprendre : tous les produits qui en demandent la certification ne doivent contenir aucune matière animale. Dans le cadre du textile, on parle de fourrure, laine, cuir, soie, duvet, plumes.
Voici quelques exemples de cruauté envers les animaux afin d’obtenir des vêtements : 
  • Pour créer des vêtements en fourrure angora, de nombreux lapins sont massacrés.
  • Les jupes, robes et autres vêtements en soie sont souvent responsables de l’ébouillantage des larves de Bombyx (si la soie n’est pas labellisée) etc
Chaque année, des millions d’animaux sont tués dans le but de produire des t-shirts, des polos, des pulls, des leggings… Si vous souhaitez vous tourner vers la défense des animaux, renseignez-vous sur l’origine de vos vêtements.

Créée en 1980, cette organisation internationale à but non lucratif participe également à des actions de militantisme contre la violence animale. Concernant les textiles, elle délivre la certification “Peta-Approved Vegan” dont vous pouvez retrouver le logo sur les étiquettes. Elle détient aussi la certification Cruelty-Free, garantissant l’absence de tests sur les animaux par la marque ou une tierce organisation, à n’importe quelle étape du processus de fabrication (par exemple pour les cosmétiques). Une marque peut être totalement certifiée PETA ou n’avoir que certains produits certifiés.

Comment être labellisé PETA ? 

Afin d’obtenir la certification PETA, les entreprises doivent remplir un questionnaire déclaratif. Cela signifie que n’importe quelle marque de vêtement peut demander la certification et attester par elle-même que ses vêtement ne contiennent pas de matière animale. Aucune vérification par un organisme certificateur indépendant n’est réalisée, ce qui est une limite dans la fiabilité de la traçabilité des produits (contrairement à beaucoup de labels biologiques et éthiques dont les normes sont surveillées de près par des organismes de certification indépendants). Cependant, les marques qui s’engagent donnent leur parole et mettent en péril leur réputation en cas de mensonge. 

Une fois que le questionnaire est approuvé, les marques peuvent utiliser le logo sur les étiquettes des vêtements commercialisés ainsi que sur leur plateforme, site web, réseaux sociaux, brochures, emballages…

Les marques faisant partie du programme “PETA Approved-Vegan”

Voici une liste de quelques marques détenant la certification Peta-Approved Vegan pour toute leur collection ou certains de leurs produits : Alixane, Ashoka Paris, Bag Affair, 1083, Colibri, Dot-Drops, Fantome, Herounde, La Boutique Equitable, Nuance Pivoine, The Kooples, Vanessa Bruno Vegan Bags…

En demandant la labellisation PETA, les marques montrent leur intérêt dans la protection des animaux. Il existe de nombreuses alternatives aux matières animales, on appelle ça des matières végétales comme le cuir végétal.

Des matières naturelles mais pas forcément éthiques

Les matières animales font partie de la famille des matières textiles naturelles, car elles ne font pas l’objet d’une modification chimique par l’homme. Cependant, ce n’est pas parce que vous achetez des matières naturelles que vous êtes respectueux de l’environnement : la provenance et le mode de production de ces matières est parfois plus polluant que des matières synthétiques ou artificielles. 

Prenons par exemple le coton, une matière naturelle dont l’industrie est la deuxième plus polluante sur la terre à cause de nombreux pesticides, produits chimiques et d’une consommation d’eau effarante pour produire un seul t-shirt (près de 3000 litres). Et encore, on ne parle pas d’une chemise !

C’est la même chose pour les matières d’origine animale : on parle souvent d’exploitation animale pour créer plus de produits, le plus rapidement possible. La souffrance animale est aussi réelle que la souffrance humaine : élever des bêtes dans la seule optique de les tuer, en leur donnant des conditions de vie déplorables est un acte de cruauté animale. 

De plus, ces actions provoquent la disparition de certaines espèces et déséquilibrent la biodiversité de certains espaces géographiques. Afin d’éviter de participer à ça, optez pour des vêtements véganes ! Le mieux, c’est de choisir des marques labellisées PETA mais également certifiées par d’autres écolabels dans les thématiques du commerce équitable, de l’agriculture biologique, de l’écologie…