logo Slowy

Tout savoir sur le label Global Recycled Standard (GRS)

Le label Global Recycled Standard est une organisation garantissant l’achat de textiles créés en matières recyclées pendant un processus de fabrication respectueux de nombreux critères environnementaux, sociaux, sanitaires et techniques.
Un vêtement certifié GRS doit contenir au minimum 50% de fibres recyclées ce qui en fait un label de référence dans la mode éco-responsable.
Global Recycled Standard : le label des textiles recyclés

Les critères de certification du label Global Recycled Standard

Exigences écologiques

Toutes les exigences environnementales fixées par la certification GRS sont mises en place pour lutter au maximum contre les impacts environnementaux existants lors de la production de textiles.
  • Les questions environnementales sont incluses dans un système de gestion géré par une personne responsable du projet. Cette personne doit s’aider d’un manuel spécifique et mettre à jour les exigences locales tout en suivant les indicateurs environnementaux locaux pertinents. Chaque année, des objectifs d’amélioration doivent être atteints sur le plan écologique. Le personnel doit également être formé à ces problématiques.
  • La consommation d’eau, d’énergie et la production de gaz à effet de serre lors de la fabrication des textiles est strictement contrôlée et relevée chaque mois.
  • La gestion des déchets liés au mode de production des vêtements doit respecter les contraintes légales (ne pas les brûler ou les enfouir sans autorisation) ; les déchets dangereux doivent être mis à part. 
  • Les eaux usées suivent-elles aussi un programme précis : elles doivent être traitées et filtrées avant rejet dans les cours d’eau. Les exigences locales doivent être respectées.

Exigences sanitaires

Tous les produits chimiques utilisés lors de la chaîne de production doivent être listés, autorisés, contrôlés, évalués, certifiés. Ils ne doivent pas être dangereux pour l’homme ni pour l’environnement.

Exigences sociales

  • Tout comme les exigences environnementales, les exigences sociales de la norme GRS doivent être gérées et appliquées quotidiennement par le biais d’un cahier des charges strict.
  • Le personnel doit également être formé à tous les principes sociaux à respecter au quotidien.
  • Le travail forcé est interdit.
  • Le travail des enfants est interdit (l’âge minimum national d’embauche doit être respecté, les travaux de nuits ne sont pas autorisés à des jeunes travailleurs de moins de 18 ans).
  • Les travailleurs ont le droit de rejoindre ou former des syndicats. Ils peuvent négocier avec l’entreprise sans en être empêchés.
  • La discrimination, l’harcèlement et les abus sont évidemment interdits et sanctionnés. L’égalité des chances concernant le recrutement, le salaire, la formation, la retraite doit être respectée.
  • Pour la bonne santé et sécurité des travailleurs, l’environnement de travail doit être sûr et hygiénique. Aucun risque professionnel ne doit être pris.
  • Les salaires et les avantages sociaux sont contrôlés et doivent respecter les normes minimales légales.
  • Les horaires de travail sont également contrôlés.

Exigences techniques

Les produits textiles détenant une étiquette GRS doivent contenir au minimum 50% de matière recyclée comme le coton recyclé. Cela implique plusieurs obligations concernant les fibres recyclées. Elles doivent avoir été récupérées et recyclées légalement. Les autorisations doivent être renouvelées tous les ans. Les fibres dites recyclées doivent aussi être inspectées pour assurer la non-utilisation de produits neufs. 

Comment être labellisé Global Recycled Standard ?

La certification GRS, comme beaucoup d’autres labels et certifications, est payante et donnée par des organismes certificateurs indépendants. Concernant les produits français, les organismes sont souvent les suivants : Control Union, ICEA, NSF. Pour obtenir la certification et le garder, tous les points sociaux, environnementaux, sanitaires et techniques cités ci-dessus doivent être respectés.
Bon à savoir
Un produit est certifié GRS lorsque ses textiles contiennent au minimum 50% de fibres recyclées.

Organisation du label GRS

Comme beaucoup d’organismes et de labels environnementaux, ce label est à but non lucratif et est financé en majorité par le paiement  de la certification par les marques. De nombreux acteurs participent à ce projet de recyclage : d’abord créé par l’organisation Textile Exchange avec d’autres tierces parties, le groupe a aussi été rejoint par des experts textiles et des marques vestimentaires comme Adidas, Bio Coton… La certification des produits est faite par des organismes internationaux, déjà cités plus haut.